24/11/2017

Ricochets

Chaque mot est le premier.

Tout est arrêté.

L'immobilité contient tous les mouvements.

C'était hier, quand j'étais vieux.

L'eau s'amuse des ricochets des mots.

Le silence absorbe tous les bruits.

Je suis là-bas si loin là-bas, partout là-bas, regardez bien, c'est ici.

17 commentaires:

  1. pourquoi tu dénonces tellement les mots et défends tellement la conscience ?

    X

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Culpabilité" n'est qu'un mot.

      Supprimer
    2. on dirait que tu as peur des mots, tu dis toujours " ce n'est qu'un " mot. Tu cherches donc à détruire la puissance des mots, c'est parce que tu connais leur puissance, tu sais par exemple que tu ne peux pas t'arrêter de penser sur commande , le mot est plus fort que toi.
      Les mots viennent de l'Inconscient, en fait tu voudrais fermer la porte entre le conscient que tu es et l'inconscient non ?

      X

      Supprimer
    3. "mot" n'est qu'un mot.

      Tu me prêtes beaucoup d'intentions que je n'ai pas.

      Je ne suis pas des mots, je ne suis pas des pensées, je ne suis pas ce dont je n'ai pas conscience,...

      Quoi que je dise, je ne suis pas ce que je dis, car je ne suis pas des mots.

      Supprimer
  2. j'ai bien compris que tu n'es pas les mots, tu es la conscience-témoin.

    Je me demandais juste pourquoi tu te bats contre les mots. Les mots c'est comme une voiture, tu n'es pas une voiture, çá sert juste a bouger, les mots servent juste a indiquer des choses, des idées etc...

    Tu sembles faire une fixation sur les mots mais pourquoi ? c'est comme si tu faisais une fixation sur ta voiture, tu parlerais toujours en disant : je ne suis pas ma voiture, regardez , je suis un homme. Or tout le monde sait que tu n'es pas ta voiture, je sais pas si tu comprends, une fixation c'est un trouble psychologique...

    X

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, les mots sont un outil.

      J'insiste sur le "je ne suis pas des mots" car l'être humain s'identifie tellement à tellement de mots...

      Par contre, non, je ne me bats pas contre les mots, ou contre les identifications, ou contre "les autres", je suis tranquille, je n'ai ni mission ni but ni objectif.

      Supprimer
    2. tu veux dire par exemple que l'être humain s'identifie au mot " Moi " pour se désigner lui même ? donc il se limite, limite sa propre compréhension de lui même avec ce mot alors qu'en réalité il est la Conscience.

      X

      Supprimer
    3. Peut-être.

      Le mystère ne peut que se vivre, impossible d'en parler. "parler" utilise des mots, les mots, les pensées n'expliqueront jamais le mystère, ils ne le résumeront jamais, ils sont incapables d'en rendre compte.

      Supprimer
    4. Expliquer la vie est un peu compliqué en effet, on tire les grandes lignes rien de plus. De toute façon les mots n'ont jamais été la pour plus qu'ils ne sont fait, si je veux vraiment connaitre une pomme je mords dedans.

      Supprimer
    5. Et tu ne connaîtras qu'une pomme à la fois, chaque expérience de "je croque dans une pomme" est unique, chaque pomme est unique. L'idée "je connais la pomme" n'est qu'un concept, impossible de connaître toutes les pommes, ou la façon dont un autre perçoit ou fait l'expérience de la pomme. On "connaît" la pomme à travers nos sens, on fait l'expérience de sensations, on mémorise des sensations : goût, toucher, odeur, son, vision, d'UNE pomme, puis d'une autre,...

      Et la mémoire nous joue des tours. On ne connaîtra jamais grand-chose de "la pomme", on connaît juste un peu d'une pomme, puis d'une autre, puis d'une autre,... Et notre cerveau range tout cela dans un même concept, dans la case "pomme".

      Il y a tant de variétés de pommes comme il y a tant de variétés de vies, on ne connait toi et moi que la variété de vie "être humain", l'expérience de vie que fait un chevreuil, une taupe, un poisson bulle, un scolopendre, on n'en fera jamais l'expérience, on ne la connaîtra jamais, on ne connaîtra jamais "la vie", on connaît un peu l'expérience d'UNE vie, d'UN être humain "moi".

      On ne connaîtra jamais grand-chose de la pomme, mais ça n'empêche pas de croquer dedans et de prendre plaisir à la manger.

      Supprimer
  3. certains sont plus leur voiture que leurs mots (je dis ça pour aider)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et certains donnent un nom à leur voiture (je dis ça pour embrouiller davantage)

      Supprimer
  4. Je sais ce que tu essayes de démontrer, tu es un lecteur de UG et j'ai mis des années a comprendre UG. L'ame ou l'inconscient s'est collé à l'adn et UG à réussi a se libérer de son Ame. Le résultat fut une nouvelles intelligence du corps.

    X

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. UG n'a rien dit d'extraordinaire, il a dit des choses très simple, parfois il se plantait, souvent il visait juste.

      Tout ce qu'a dit tout le monde est à remettre en question, encore une fois, ce ne sont que des mots, des pensées, que cela sorte de la bouche d'UG ou d'un autre.

      Je ne vois pas de "nouvelle intelligence" possible, je ne vois que l'intelligence naturelle du corps. La même en chaque être humain, à la fois si ordinaire et si mystérieuse.

      Supprimer
    2. Rien dit d'extraordinaire en apparence mais il a vécu une expérience extraordinaire qui a réveiller l'intelligence naturelle de son corps. Appelles ça comme tu veux. L'expérience de UG aurait permis de détruire la fonction symbolique, tout le système des représentations individuelles et collectives que nous utilisons pour penser et communiquer.

      X

      Supprimer
    3. Chacun a à vivre sa propre expérience de vie, l'expérience d'UG ne peut t'être d'aucune aide, elle n'a rien à t'apporter.

      Ce que tu es est unique, la vie des autres ne concernent que ces autres. A chacun de se concentrer sur ce qu'il expérimente. UG s'est concentré sur lui, sur ce qu'il expérimentait, il a essayé de voir avec ses propres yeux ce qu'il en était vraiment.

      S'il y a une chose que je retiens de sa vie et de sa façon d'être, c'est ça : se concentrer sur soi, laisser aux autres la liberté de vivre ce qu'ils vivent, je n'ai pas à intervenir dans la vie des autres, ils sont libres autant que je le suis, de même ces "autres" n'ont pas à intervenir dans la mienne, ils n'ont pas à me vouloir à leur image.

      Il me faut voir avec mes propres yeux ce qu'il en est de la "vérité", de la "réalité", de la "vie", de la "conscience", etc. Les mots des autres ne me seront jamais d'aucune aide, concernant l'essentiel.

      De même, tout est en toi.

      Supprimer
  5. Ce que tu dis me semble juste, je dis souvent ça aussi...c'est pourquoi je ne m'intéresse plus depuis des années à UG ou à l'éveil, je suis effectivement concentré sur ma propre vie, je suis mon propre maitre.

    Mais c'est sur, les mots ont tendance a limiter notre vision des choses, si je dis que je suis un homme, je deviens tout à coup tout petit, le mot homme nous défini comme des créatures minuscules alors que la réalité, l'expérience directe de nous même est plus complexe, plus vivante et plus mystérieuse.

    Par exemple, on nous appris que la terre est ronde , que les étoiles sont des boules de feux immenses au fin fond de l'univers, que le soleil est immense aussi alors que mon expérience directe ne confirme absolument pas ça ; la terre est plate, les étoiles de simples points blancs à une distance pas très grande, le soleil un petit disque 2D des quelques centimètres dans mon champ de vision. Ce qui est grand par contre c'est mon champ vision ou champ de conscience car toutes les choses qui existe sont a l'intérieur de celui ci. Les gens " doivent " apprendre a voir par eux mêmes et moins en fonction du conditionnement scolaire...je préfère croire ce que je vois que ce qu'on m'a dit même si je passe pour un fou.

    X

    RépondreSupprimer