03/11/2017

Voir

Quoi que je dise, quoi que j'écrive, quoi que qui que ce soit dise ou écrive, c'est vous qui voyez.

Personne ne peut voir à votre place.

La vérité ne sera jamais dans aucun mot puisqu'elle est l'acte de voir, le fait d'être.

C'est la raison pour laquelle elle est incommunicable.

Pourquoi écrire alors ? Simplement sans raison.

Comme le soleil brille sans raison.

Comme la tempête souffle sans mission.


La plus belle poésie ne sera jamais au mieux qu'un infime reflet tordu du réel.

Le plus beau texte est à l'Être ce que l'allumette est à l'étoile.


Pourquoi écrire, pourquoi lire ? C'est vous qui voyez.

Je vois, j'écris, je vois ce que j'écris, j'écris ce que je vois.

Sans prétention aucune d'aider qui que ce soit à voir.

Si vous voulez y voir clair, ne plongez pas dans mes mots, plongez-vous en vous.

6 commentaires:

  1. parfois mission vaut mieux que rémission

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous voulez dire que vous n'êtes pas dans votre assiette ?

      Supprimer
    2. non je ne veux pas dire cela
      la tempête souffle sans assiette chez vous ?

      Supprimer
    3. Vous avez raison, il est l'heure de manger.

      Supprimer
  2. Combien d'étoiles dans le ciel chaque fois que l'on craque une allumette ? On serait probablement étonnés de le savoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous faites craquer les allumettes ? On en apprend de belles.

      Supprimer